blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

mehareesdemaryam

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Blog dans la catégorie :
Voyages

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

mehareesdemaryam

L'Amour me suffit.

Le 26/03/2014

Le sable m'enflamme. En lui, je me donne. Je n'ai pas peur car je suis enfin au bout de ma route terrestre.  Des perles d'eau en ce matin : eau divine. Si vous ne m'aimez pas, je ne peux rien pour vous. Si vous avez confiance en moi, suivez-moi. Nous devions faire trois cent kilomètres dans le Hoggar. Membre du Club Alpin, je fus admirée pour ce projet aussi sûr que possible, comptant sur le targui en cas d'erreur pour un point d'eau....

Seul le désert sauve ma peau, désert de Charles de Foucauld comme dans cette brochure qui m'a soutenue à l'hôpital : un temps avec Charles de Foucauld ed Cerf. Des esquisses illustrent ce petit livre qu'il est bon d'avoir dans son sac à main. Les esquisses de Charles de Foucauld sont éditées ailleurs mais onéreuses. Qui me lit? Je ne sais. Mon âme court vers le désert, mon unique médecin.

Vous cherchez L'Amour ? Il est dans cet infini saharien. Il a bouleversé tous ceux qui l'ont traversé. Il n'y a pas d'autre issue. Il fait froid en plein Sahara? Vous en doutez ? Alors, vous ne connaissez pas Mon Amant. Je lui ai donné mon coeur et mon corps. Il m'embrasa.

 

Amant des sables, réchauffe mon coeur.

Le 08/02/2014

Il me faut retrouver la vie, l'espérance. Sur overblog, j'ai crevé le plafond des statistiques en révélant l'existence d'un espagnol ayant séjourné à Tombouctou avant René Callié! Des lecteurs m'avaient reproché de parler de mon père : il est mort. Je suppose que vous en êtes heureux, qu'aucun d'entre vous ne s'interroge sur sa souffrance et sur celle de ses proches!
Si vous calez sur la lecture des sept piliers de la sagesse de Lawrence d'Arabie, il existe une petite biographie de Benoist Méchin (je corrigerai).
J'écris pour des amis qui aiment rêver dans le désert parce qu'ils y ont vécu..
Comme je ne veux pas me censurer, je me tais.

 

En m'embrasant dans le sable, une grande paix m'habita. Je peux vivre pour offrir des merveilles.

Le 08/02/2014

Oublions tout en cette heure vespérale. Un lexique pratique Français - Arabe (parler du Caire) de l'institut français d'archéologie orientale du Caire, avec le choix d'un arabe rédigé en phonétique. L'auteur de l'ouvrage est Jacques Jomier mais cet ouvrage n'existe qu'au Caire, je crois. En-dessous, à côté de mon calame, la méthode d'arabe égyptien de Samir Megally avec phonétique et passage, en outre, à l'écriture. Le manuel a un cd audio et se trouve en librairie Avicenne rue Linné à Paris. Ayant également un dictionnaire français hébreu en phonétique et moult dictionnaires avec l'alphabet de ses langues, j'envisage une étude comparative des racines de ses langues et de leurs grammaires si proches. Vous ignorez que j'étudie le syriaque dont les racines sont très proches de celles de l'araméen.
Pour écrire correctement, il convient d'être un humble copiste, au début.. Alors, il devient possible de calligraphier, de sculpter dans l'argile une devise profonde d'aimer en écrivant, comme le faisait Isabelle Eberhardt également calligraphe, Avicenne dont la biographie romancée est très chaude d'étreintes charnelles  se déroulant sur le fond de sa vie de savant. " Avicenne ou la route d'Ispahan " de Gilbert Sinoué en poche Folio. Pour Isabelle Eberhardt, je conseille " Lettres et journaliers " poche Babel. Et j'ajoute Manifeste Vagabond de Blanche de Richemont ed Plon.
Le syriaque fut nécessaire pour déchiffrer les manuscrits de la mer morte. J'ai la traduction des Odes de Salomon, celle des hymnes d'Ephrem de Nisibe. Je connais les traducteurs qui sont aussi enseignants.
Pour la calligraphie, je vous sugère le site de Michel d'Anastasio dans mes amis sur mon blog d'Elisabeth de Hautségur. Pour compléter vos informations sur les textes apocryphes trouvés dans la région de la mer morte, vous avez le site " Christité " de Jean-Marie Martin (théologien) accessible via google et en poche "Les manuscrits de la mer morte " de Puech.

 

Chut! Ici est un sanctuaire chanté par des gravures rupestres, chanté par des poètes.

Le 08/01/2014

La jeune Maryam du début de ce blog avait raison : je viens de tomber sur des sites évoquant l'art de transformer l'eau des océans en eau potable. J'y croise le labeur de L'UNESCO, institution délaissée tandis que mon père vivait ses derniers mois. Je n'ai pas quitté le désert, ai poursuivi mon blog sur overblog dont vous avez le lien, y ai parlé beaucoup de René Habachi philosophe libanais enthousiasmant dont j'aime les propos de Théophanie de La Gratuité.
Mon père fut appelé par L'Autre Monde sur lequel je ne puis disserter. Il me fut très dur de lui transmettre ce que je tirais de l'exégèse après le décès de ma mère. Entre arabe et hébreu, j'écoute les chants du désert. Mon dromadaire m'a conduite, ici, aujourd'hui. J'étudiais les signes gravés dans les roches secrètes et sacrées. Nous ne pouvons pas prendre le risque de voir défiler des touristes inaptes à respecter l'interdiction de photographies avec flash qui tuent les inscriptions.
Ne blessez pas ce sanctuaire : n'entrez qu'en crainte révérentielle. Le désert était en feu quand j'ai découvert le Hoggar, emprunté les sentiers de Charles de Foucauld, conté mon émerveillement à Gilles Baudry, mon ami poète ensiegnant en Afrique. Gilles a toujours regretté de ne pas être allé à L'Assekrem. J'en retrouverai l'indice dans un de ses recueils de poèmes. " Effacement de Dieu " " La voie des moines-poètes " de Gabriel Ringlet ed Albin Michel. Gilles est devenu moine après son séjour au Togo.

 

L'angoisse s'en est allée quand tu entras en moi me livrant et la braise et la confiance.

Le 10/09/2013

Amant des sables, tu ne sais pas mentir. En toi, je suis en totale sécurité. Je me donne à toi sans réserves. Tu élèves l'âme, l'unique soin dont j'ai besoin. Tu m'offres un puits, rarement, des guelta dans Le Hoggar, des lacs salés sur les terres égyptiennes. Ta parole est franche et sobre. Souvent, elle n'est que murmure, brise légère, signe avant-coureur de la tempête de sable où tu observes si je suis touriste ou saharienne, connnaissant la vraie réponse!
Vibration divine, vibration de braise, vibration de basse offrant la sécurité de la terre-mère, l'immense simplicité du sublime requérant ma réponse totale d'abandon confiant comme  celle de Charles de Foucauld que je cite : " Quand on aime, une seule chose existe : l'être aimé; le reste du monde est comme un néant, il n'existe pas." "Mon Dieu, parlez moi de L'Espérance!...Comment de cette pauvre terre pourraient sortir des pensées d'espérance? Ne faut-il pas qu'elles viennent du ciel.
Le désert est occasion d'être vidé de tout, condition nécessaire pour recevoir l'infini. Alors chante " Jubilate ", l'extase connue des grands mystiques. Je sors de la désespérance, des horizons bouchés d'une vie impossible. Translation dirait Maurice Bellet. L'angoisse s'en est allée quand tu vins vers moi, femme perdue, enchaînée, humiliée, et alors, j'ai repris vie.